02/04/2007

L'Homme à la Rose

lhomme à la rose2

 

L’Homme à la Rose

fleurs1

 

Dans le brouillard, il marche

Les yeux baissés, il est las

Mais sa rose est toujours là

Celle qu’il respire à tout va

 

Cette rose, rouge et noire

Qu’il serre tant, dans ses bras

Il voudrait tant lui dire tout bas

Toutes ces choses qu’il n’ose pas

 

Son cœur bât si fort, toujours et encore

Pour celle qu’il aime, sa pépite d’or

Celle qui lui manque, qu’il voit moins souvent

Celle qui voudrait chérir, chaque jour vraiment

 

Cette rose est sa vie, celle qui le fait respirer

Tous les jours, elle lui dit, de loin dans ce combiné

Je t’aime Papa Chéri, je vais bientôt arriver

Les fêtes de Pâques arrivent et je vais pouvoir t’embrasser

 

Dans le brouillard, il attend

Sa Rose prochainement

Celle qui porte sur son cœur,

En attendant de voir son enfant.

roserouge

(Poème dédié à un papa en particulier)

 

Publié le 02/04/07, par

 Limportant, cest cette rose

22:49 Écrit par Chrislyy dans Amour | Commentaires (12)

Commentaires

mon coeur s'est serré en lisant ce texte, ma gorge s'est nouée et des larmes ont coulées ..... ton texte est d'une touchante vérité ......
Ma rose va arrivée demain soir, je vais pouvoir la serrer fort dans mes bras en lui disant des mots doux, des mots qu'elle aime entendre .....
et bientôt, tu pourras, à ton tour, la serrer dans tes bras, car vous ètes ce que j'ai le plus cher au monde .....
je t'embrasse tendrement ....
un papa triste et heureux à la fois ......

Écrit par : Gérald | 02/04/2007

Répondre à ce commentaire

Très ému... Ce texte peut parler à beaucoup de papas séparés de leurs enfants. Je vais bientôt avoir ma puce pour Pâques alors je m'en réjouis... Bravo pour ce très joli texte. Bisous et bonne semaine.
Jef

Écrit par : quarkenciel | 02/04/2007

Répondre à ce commentaire

Coucou J'espère qu'il n'est pas trop tard pour le café ... Tes mots sont une nouvelle fois très troublants...Pour ne pas avoir eu de papa près de moi ces mots me renversent un peu .. Passe une douce journée. Gros Bizoux
Amitiés
Sandrine

Écrit par : Sandrine | 03/04/2007

Répondre à ce commentaire

Waow!!! Merci de ton passage sur mon blog, effectivement il est très doué ce monsieur!!!
Ce texte est très mouvant et m'arappele certains souvenirs enfouis!! Le manque d'un papa est très douloureux a oublié surtout si celui là vous a trahi!!!! Merci!!
Bonne continuation!!!
BIZOUX.

Écrit par : Dame-Angelina | 03/04/2007

Répondre à ce commentaire

Bonjour Chris Tres beau texte que tu lui as dédié et qui peux servir à tous les papas éloignés de leurs enfants . A vous deux , je vous souhaite beaucoup de bonheur, un chemin parsemé de roses sous les caresses du vent .
Bisous
Mychèle

Écrit par : Mychèle | 03/04/2007

Répondre à ce commentaire

chris je veux te dire que ton poeme est une splendeur , mais en plus une femme merveilleuse , le destin ou je ne sais quoi a fait se croiser deux personnes au coeur enorme et plein d'amour infini , j'en suis tellement heureuse , bisous pleins d'affection chis tres douce journée a toi . tres émue par ton poeme .

Écrit par : yepa | 03/04/2007

Répondre à ce commentaire

Ce peème ... est superbe et très touchant, merci pour cette générosité de coeur que tu possédes et que tu nous fais partager.
Bisous

Écrit par : baby | 03/04/2007

Répondre à ce commentaire

il est gaté l'homme à la rose :)
plein de bisous à toi...

Écrit par : CAPPUCCINE | 03/04/2007

Répondre à ce commentaire

tu sait quoi ecrire au moment ou il faut quel bo poeme tres touchant
gros bisous jojo72

Écrit par : jojo72 | 03/04/2007

Répondre à ce commentaire

coucou toujours aussi magnifique ton blog ,j'adore et tes textes sont sublimes
je te souhaite une très belle soirée
bisous nath

Écrit par : hirondelle | 03/04/2007

Répondre à ce commentaire

je, passe te souhaiter une très bonne soirée,très joli poème très touchant...

Écrit par : petzouille | 03/04/2007

Répondre à ce commentaire

moi je sais qui sait le papa a la rose et comme lui j'attend depuis des annees ces week end pour pouvoir la voir

Écrit par : travetto | 04/04/2007

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.